Get Adobe Flash player

FAFAFI Manatantely

FAFAFI Manatantely

FICHE TECHNIQUE D’IDENTIFICATION

DENOMINATION & COORDONNES

Dénomination de l’ONG : Fanentanana Fambolena Fiompiana ou FaFaFi Manantantely. Son siège est sis à Manantantely - Tolagnaro. Mais pour la bonne marche de ses activités, elle a un bureau annexe à Bazarikely-Tolagnaro, Lot II A 166.

Elle est opérationnellle depuis 1989.

Son adresse : BP 161, Tolagnaro (614), Tél. 92 212 77, e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Premier Responsable : M. TIARO Gabriel, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Tél. 03312 415 27

Responsable administratif et financier : M. LIVERA Bevazaha, Tél. 03312 516 77

DOMAINES D’INTERVENTIONS

Les domaines touchés par nos activités sont :

ð  Agriculture : riziculture améliorée, cultures sur tanety dont les plantes à tubercules, cultures maraîchères, lutte intégrée (biologique et chimique) contre les insectes

ð  Agro-écologie et Gestion des ressources naturelles : agroforesterie, assolement et rotation, compostage et fumier artificiel, Reboisement

ð  Elevage : apiculture, pisciculture, amélioration de race porcine, élevage aviaire, diffusion de culture de cactus inerme, soins vétérinaire et traditionnel des animaux (curatif et prophylactique).

ð  Animation et mobilisation de la communauté en vue d’une activité communautaire

ð  Infrastructures : construction d’écoles ou d’ouvrages à base de matériaux locaux.

ZONES D’INTERVENTIONS ACTUELLES

Nous avons actuellement une quarantaine d’Animateurs Techniciens sur terrain dans les zones suivantes : Tolagnaro, Amboasary, Ambovombe, Ambolo, Manantenina. Chaque Animateur couvre 1 à 4 Communes.

 

ZONES POTENTIELLES D’INTERVENTIONS

Toutes les zones des deux Régions Androy et Anosy.

STRATEGIES D’INTERVENTIONS

A) DIVERS ASPECTS SUR LES APPROCHES ADOPTEES

A.1- APPROCHE GENRE

 

I- Prioriser les paysans pauvres actifs

II- Favoriser une « approche ménage globalisée »

     Selon le processus :

1-    Identification de tâches de chaque membre de ménage,

2-    Définition de l’appui correspondant à chaque tâche,

3-    Analyse participative des résultats avec tous les membres sans exception du ménage.

III- Développer une stratégie d’intégration féminine

IV- Eviter le favoritisme de l’appartenance religieuse

A.2- VULGARISATION ET APPROCHE PARTICIPATIVE         

1- Vulgarisation :

Les moyens et les riches qui ont leurs exploitations plus ou moins orientées ont de besoin d’appui pour l’amélioration des techniques de production bien définis. C’est ainsi qu’un système basé sur l’approche filière qui leur convient le mieux.

2- L’approche participative ponctuelle :

Les pauvres doivent recevoir des appuis spécifiques afin que soit analysée leur véritable situation pour définir par la suite comment s’y prendre et par où commencer. Le projet doit ainsi beaucoup plus investir en terme de temps d’abord, puis après, en terme de moyens afin de toucher le réel besoin de cette catégorie de bénéficiaires.

3- Sensibilisation thématique :

Le constat est que la sauvegarde de l’environnement ne figure pas souvent dans la priorité des paysans. Or, sans interventions majeures investies dans ce domaine dès maintenant, celui-ci pourra être dans une situation critique voire irréversible tant dans l’Anosy que dans l’Androy. Autrement dit, tout projet mis en œuvre doit intégrer de mesures adéquates pour en limiter les éventuels impacts environnementaux. Adjoindre en tant qu’activité parallèle une sensibilisation générale sur le changement climatique qui est la conséquence de l’insouciance environnementale et qui est le signe avant coureur d’un chaos irréversible.

A.3- L’APPROCHE GROUPEMENT

Dans nos interventions, le groupement n’est pas un objectif en soi : c’est plutôt un moyen pour atteindre nos objectifs. En effet, la création d’un groupement doit émaner de l’aspiration des bénéficiaires eux-mêmes et quand ils jugent opportun, sous l’appui et le renforcement des techniciens animateurs.

 

B) LA METHODOLOGIE D’INTERVENTION

B.1- LA MISE EN VALEUR DES PARTENAIRES RELAIS

 

Paysan pilote évoluant en MAFA (MAso ivohon’ny FAmpandrosoana = Ambassadeur de développement) selon les critères :

ð  ouverture vis-à-vis d’une innovation donnée et aptitude d’en maîtriser la reproduction par ses propres pratiques, (appropriation de l’innovation)

ð  disponibilité et volonté d’aider les voisins qui veulent pratiquer. (sa propagation)

Paysan copieur :

C’est celui qui prend une self résolution de pratiquer à sa propre manière ce qui l’intéresse de l’innovation constatée sans bénéficier aucune assistance. A étudier avec intérêt car auto-promotion absolue.

B.2- LE CHOIX DE SITES D’INTERVENTION

La délimitation de zone d’intervention future peut ne pas se contenter de limite d’un district mais plutôt de la physionomie socio-économique.

B.3- EVANGELISATION EN TANT QUE STRATEGIE D’INTERVENTION

L’évangélisation figure parmi l’importante mission de FAFAFI. L’évangélisation que l’Eglise Luthérienne Malagasy (ELM) mène est de deux aspects. (i) La prédication de la Parole de Dieu qui conduit les individus à la découverte du salut de Jésus Christ. (ii) Le témoignage par les actes de l’amour de Jésus Christ en contribuant à l’amélioration de la condition de vie de ses prochains.

Pour concrétiser ce deuxième aspect, l’ELM a créé un Département de développement qui est subdivisé en trois services : les Services de la Scolarisation, de la Santé et du Développement rural.

La FAFAFI qui est fonctionnel depuis 1989 est le niveau opérationnel du service de développement rural dans les deux synodes de l’Androy et de l’Anosy englobant six sous-préfectures du sud.

L’objectif global de FAFAFI est d’appuyer les paysans pour promouvoir un développement durable basé sur l’utilisation rationnelle des ressources et potentialités locales et visant les sécurisations alimentaire et socio-économique.

En conclusion, c’est une « évangélisation par les actes » dont la concrétisation est de :

ð  agir par amour pour manifester l’Amour de Jésus envers tous les humains,

ð  mener les activités avec droiture et justice.